Femme du Mois

William Djikinya: Que Dieu bénisse le CEMADEF !  Le CEMADEF m’a beaucoup aidé dans ma vie. Je suis vendeuse du poisson frais au grand marché de Bunia.

Lire la suite...

Après 12 ans d’activités, l’écho du CEMADEF a atteint le sommet le plus haut de l’Etat congolais.  Le 16 janvier 2019, date de la commémoration de la mort de l’héros national, Laurent Désiré Kabila, est devenue aussi une date marquante pour le CEMADEF. En cette date, la Directrice Générale du CEMADEF, Fanny  Binen Ukety a été élevée au rang des dignitaires nationaux pour sa contribution au programme national de la lutte contre la pauvreté dans la Province de l’Ituri. Elle s’est exprimée à ces mots ; 

«D’abord permettez- moi de remercier Dieu pour cette journée mémorable dans ma vie et dans celle du CEMADEF. Je dédie cette médaille à toutes les femmes de l’Ituri en général et aux femmes battantes du CEMADEF en particulier. C’est grâce à elles que nous avons pu réaliser les résultats qui font parler du CEMADEF aujourd’hui.  Je dédie également cette médaille à tous nos bailleurs de fonds représentés par l’Association d’Appui aux femmes de l’Ituri, ASSAFI, en sigle pour leur accompagnement sans faille pendant ses 12 dernières années. Que chacun trouve ici nos sentiments de reconnaissance »

L’ancien gouverneur de l’ex- Province Orientale, l’honorable Jean Bamanyisa en date du 28 décembre 2018,  a fait une visite surprise au site du Projet « UJAMAA » situé dans le village de Tsere dans la périphérie de la ville de Bunia. La Coopérative Ujamaa Tsere, mise en place par le CEMADEF et financé par la fondation  Nos Vies en partage, en partenariat avec le bureau de la Présidence, forme les femmes rurales à la culture maraîchère. 

Pendant, cette visite, l’honorable Bamanyisa, qui lui même est impliqué dans ce genre de projet, n’a pas manqué de nous prodiguer des conseils pour améliorer notre production.  Avant de quitter, il a voulu  goûter  de l’eau de notre puits fraîchement foré (75m) pour aider cette population qui n’avait jusque là aucune source d’eau potable. Il en était très satisfait.

En octobre 2018, Serge Carrelle, pasteur et journaliste de la Fédération Romande des Eglises Evangéliques, La FREE en Suisse,  a fait une visite privée à Bunia, en Ituri,  pour réaliser un documentaire sur le travail du CEMADEF dans cette région.  Un travail qui a contribué à l’information et  la sensibilisation du public Suisse aux causes des femmes de l’Ituri.

Pendant son séjour, il a participé au séminaire semestriel des femmes bénéficiaires du CEMADEF, une occasion d’écoute, d’échange et de grande célébration.  Serge Carrelle n’a pas voulu rater l’occasion de visiter le Centre Médical Evangélique de Nyankunde,  bien connu de la FREE, mais qui a subi d’énormes dégâts humains et matériels pendant la guerre en 2002.  Il a clôturé par sa participation à la rencontre des bénéficiaires du CEMADEF Nyankunde, où il a visité aussi les champs des groupements  agricoles UJamaa Nyankunde. 

Retenons que le CEMADEF a 9 centres repartis dans les 5 territoires de l’Ituri. Le Centre de Nyankunde et celui de Bunia sont jusque là les deux centres choisis par le CEMADEF pour expérimenter le concept de coopérative que nous appelons « UJamaa » qui veut dire familiale.